Art de Lhomé

  • Emmett Till

    Emmett Till avait 14 ans, il portait se type de costume
    qu’on peut voir au Début de Malcolm X,
    pas aussi beau bien sûr mais… Il lui allait comme un gant
    Il venait de quitter son Chicago pour passer l’été
    avec ses cousins dans la maison de son oncle Moses Siméon
    dans un bled perdu au fond du Mississipi
    Mamie till lui avait pourtant bien dit que
    Dans le sud les usages étaient tous différents
    Que c’est par peur qu’on souriait aux blancs et que
    Même s’ils ne faisaient plus l’ombre d’une crainte
    Fallait qu’il soit prudent, qu’un nègre survit…. en restant sur ses gardes
    Emmett faudra qu’tu sois prudent,
    un nègre survit toujours… en restant sur ses gardes
    Chaque jour Emmett Till ramassait le coton,
    Travail harassant qui s’achevait par une collation
    Le maigre solde en poche on allait jusqu’à l’épicier du coin
    Jusque là rien…ne laissait présager qu’en cette fin d’été 55,
    A trois jours de la rentrée, l’histoire d’un jeune nègre
    Allait rendre célèbre la petite bourgade de Monney
    Il portait ce chapeau à la Clarke Gabble
    Il était beau, pas très grand, un peu grande gueule
    Rien de vraiment alarmant sauf qu’il paraît
    Que ce « gosse du Nord » plaisait aux blanches
    On a souvent répété qu’Emmet bégayait,
    On a même entendu au procès qu’il était attardé, enfin
    C’est ce qu’ils ont dit devant les jurés pour expliquer… ce qu’Emmett
    avait fait.
    Emmett Till avait 14 ans, il n’était pas méchant pour un penny, non,
    Sauf que ce vendredi après midi,
    Personne ne sait ce qui s’est dit au comptoir de l’épicerie
    Avait-il tenu des propos insultants ?
    Avait-il fait la cour à la femme du patron ?
    Toujours est-il que son seul crime: il la trouvait belle Carolyn.
    Emmett Till portait le cheveu court comme
    Certains noirs aimaient à le faire dans le nord
    Mais le soir du dit incident,
    Devant le mari Emmett, lui, n’eut pas vraiment peur
    Quand ils vinrent dans cette nuit sans couleur
    Et qu’Emmett entendit derrière des lanternes des voix qui criaient :
    « celui-là on l’emmène »
    Emmet, qui serait fort son coeur, n’eut pas vraiment peur...
    Emmett fut donc enlevé un samedi soir
    et son corps fut repêché 3 jours plus tard
    dans le marais tout près… au bord d’une rivière
    C’est son oncle qu’ils appelèrent pour l’identification,
    en retournant le corps Moses fut tellement choqué
    qu’il s’en mordit les lèvres… jusqu’au sang
    Emmet avait le cou attaché aux lourdes pales
    D’un ventilateur qui sert à sécher le coton,
    Une oreille manquait, un oeil pendait encore au milieu de la joue,
    l’autre avait été arraché.
    On pouvait voir le jour à travers les trous qu’il avait dans le crâne,
    ses mâchoires étaient brisées, ses pommettes éclatées
    et des morceaux de dents sortait jusque par le menton.
    Emmett Till n’avait que 14 ans, et
    le croque-mort mit plus de 14 heures pour
    Rassembler les morceaux du visage du gosse
    A partir d’une photo laissée par Moses,
    Grâce à la chevalière à son annulaire,
    Cadeau que son père lui avait offert avant de partir en guerre,
    On put mettre un nom, un nom sur un corps… Emmett
    Très vite 2 hommes furent accusés du meurtre,
    Le mari offensé et le beau frère de l’épicière,
    Eux, niaient en bloc avoir tué le nègre
    Juste menacé pour que ce dernier déguerpisse vers le nord.
    Un jury blanc comme neige fut constitué
    Mais le procès fut un exemple de justice sudiste
    Les témoins noirs furent terrorisés,
    Même le sheriff du comté se rangea du côté des accusés
    Ainsi le corps fut déclaré comme n’étant pas celui de la victime,
    Pas de corps donc pas de crime,
    le verdict fut sans appel
    En moins d’une heure, les 2 hommes repartirent libres
    Au Mississipi nul ne peut être jugé 2 fois pour le même meurtre,
    Alors forts de cette loi, les 2 hommes se confièrent au magazine Look
    Et fiers, ils expliquèrent ce qu’ils firent cette fameuse nuit d’août.
    Emmett Till avait 14 ans sur la photo que Mamie sa mère, dignement,
    Elle qui du payer plus d’un an de salaire pour rapatrier le corps vers le nord,
    Elle décida de l’exposer pour que le monde voit
    Le calvaire de son ptit bonhomme et qu’on n’oublie pas
    Que même à 14 ans, être un nègre voulait dire… Rester sur ses gardes.
    En 3 jours plus de 50 000 personnes vinrent de partout
    Pour rendre hommage au jeune homme
    Bravant la puanteur, les évanouissements par centaine
    La presse et les manifs de détracteurs.
    Bob Dylan lui dédia une chanson, une autoroute porte désormais son nom
    Et l’école où il devait faire sa rentrée scolaire fut rebaptisée en son honneur.
    Emmett Till


    AFF CONCERT 2016

    LIVE 2017 // Puissant, poétique et sans filet...

    En attendant de revenir avec un nouvel album prévu à l'automne 2017, Lhomé revient à une formule simple et efficace, légère techniquement, pour défendre sa poésie douce et puissante, ses textes finement ciselés. Accompagné par le talentueux Gérald Villain au piano et aux machines, il offre un set entre Chanson, Rap et Poésie ainsi que des plages sonores uniquement au piano !
    Une balade qui va jusqu'à nous interpeller au plus profond de nous...
    Un voyage plein d'espoir, ancré dans un monde toujours plus agressif avec l'humain.

    Au plus près du public, en douceur et en puissance,
    Les mots et le flow pour seules armes
    A la conquête des coeurs et des âmes
    .

    DISTRIBUTION
    Slam : Lhomé 
    Piano & programmations : Gérald Villain 

    Contacts  & plaquette sur demande :
    bookinglhome@yahoo.fr